Presse

L’antiquité chic

Article rue 89

Autre époque, autre ambiance. Entre brocante et antiquités, il n’y a qu’un pas, puisqu’il n’y a pas de définition qui différencie formellement les deux. Généralement, c’est au « standing » que l’on reconnaît les secondes, la première étant moins haut de gamme. A Strasbourg, entre 20 et 30 antiquaires se partagent le marché. Le plus emblématique fait face à la cathédrale depuis 1871. Les Antiquités Bastian, un monde à part où l’accueil est souriant, pas snob pour un sou.

On y entre en sonnant. A l’intérieur, des vitrines où sont exposées des « céramiques » (faïences, porcelaine, grès, terre cuite), des curiosités (une paire de ciseaux du 18ème siècle utilisée pour éteindre les bougies, un hochet ancien, des figurines ramenées de pèlerinages, un urinoir pour dame…), des boîtes, etc. Au mur, des peintures, dans les trois salles, des meubles anciens, chaises alsaciennes du 19ème siècle, commodes, tables et armoires, horloges, statuettes, etc.

Les Antiquités Bastian, depuis 1871 place de la Cathédrale (Photo MM / Rue89 Strasbourg)

La famille Bastian officie là depuis six générations. De père en fils, ils sont experts judiciaires (dans l’affaire Breitwieser par exemple, « l’Arsène Lupin des musées »), passionnés de céramiques de Strasbourg du 18ème, d’argenterie et de sculpture. La famille achalande sa boutique au gré des appels de particuliers, « qui nous connaissent », des salles de vente ou sur internet. Les prix sont bien plus élevés qu’en brocante, de 20€ à 30 000€ environ. Les clients, « de riches étrangers qui veulent ramener un souvenir de Strasbourg », « des passionnés », « des collectionneurs fortunés »… Des jeunes aussi, « qui achètent avec leurs moyens ».

• Antiquités Bastian, 24 place de la Cathédrale à Strasbourg. Ouvert le lundi de 14h30 à 19h, du mardi au vendredi de 10h à 12h et de 14h30 à 19h, le samedi de 10h à 12h et de 14h30 à 18h. Le site internet.

Laisser un commentaire